• portraithervésiteNoiretblanc2
  • Hervé Saint-Cerin

    C’est en devenant assistant de Jean-Marc Maniatis, en 1972, qu’Hervé débute.

    Intègre, minutieux, généreux et extrêmement doué, sa carrière se dirige rapidement vers les sommets mythiques de la beauté comme de la mode. Ce sont les mannequins qui, sur les shootings de Sergio Carminata, d’André Berg, de Jean-Louis Motte, de Pascal Gascuel, le poussent à ajouter le maquillage à ses compétences.

    Dans ce double exercice, Hervé trouve des nuances, des harmonies étendues, toute la matière d’expression du rêve dans un accord parfait.

    Son travail, Hervé l’envisage comme une nuance mélodique rythmant la création d’un songe.

    Sa capacité à s’inspirer de tout ce qui l’entoure, sa précision dans l’action, son discernement, son aptitude à protéger la matérialisation de l’imperceptible, donnent à sa carrière une longévité qui pourrait en faire pâlir beaucoup.

    De ce métier dont il connaît toutes les facettes, Hervé apprécie l’évolution constante.

    L’ampleur de son expérience, sa culture encyclopédique du métier et son remarquable professionnalisme le font travailler avec les plus grands.

    Parmi eux :

    Philip Dixon, André Carara, Sacha, Guy Bourdin, Lothard Smith, Dominique Issermann, Sergio Carminata, André Berg, Jean-Louis Motte, Pascal Gascuel, Serge normand, Orlando Pitta, John Sahag, Nicolas Junjack, Bruce Libre, Valentin, Didier Malige…

    Publicis Havas, Euro RSCG, Orlandi, Eldorado, L’Oréal, Chanel, Bourgeois, Yves Rocher, Clarins, YSL, Dior…

    Le Vogue, le Marie Claire, le Figaro, le Bis, le ELLE,….

    Dolce Gabbana, Prada, Valentino, DKNY, Givenchy, Gucci, Dior… pour les shows de Paris, Milan, Londres…